UA-111710466-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2020

Étude n°7 Adoration dans l’éducation Psaume 78.1-11 (14 11 19)

Étude n°7 Adoration dans l’éducation Psaume 78.1-11 (14 11 19)

« Rendez gloire au nom de l’Éternel !» 1 Chroniques 16.29aadoration de l'Esprit.jpg

 Observons

Recherche des sujets    

1ère strophe : Asaph à son peuple, à la 1ère personne (v 1-2)

2ème strophe : Le peuple et Asaph, à la 1ère personne (v 3-4)

3ème strophe : Dieu à la 3ème personne (v 4b-5a)

4ème strophe: le peuple au 1ère et 3ème personne (v 5b-6a)

5ème strophe : les fils à la 3ème personne (v 6b-8)

6ème strophe : les pères à la 3ème personne (9-11)

Recherche des actions

Hommes (Asaph compris)                                                              Dieu

ouvrir la bouche, publier

écouter, prêter l’oreille                                                                

entendre,                                                                                         opérer des prodiges

raconter, ne pas cacher, dire                                                       établir, donner une loi enseigner, parler, faire connaître                                                                  ordonner

mettre la confiance en Dieu                                                        alliance et loi

ne pas oublier                                                                             Hauts faits et miracles

observer les commandements

  • De qui et de quoi s’agit-il au centre du texte v 4b-5 ?
  • Quel est l’objet de la connaissance et de la transmission de génération en génération ? v 4-5
  • Que doit produire cet enseignement ? v 7-11

Comprenons

Le passage que nous étudions constitue le prologue du long psaume où Asaph passe en revue l’histoire du peuple avant l’accession de David au trône (v 70-72).

Le prologue lui sert à annoncer le but de cette revue historique : avertir le peuple à ne pas imiter la rébellion ou l’indifférence des pères, en oubliant les louanges dues à l’Éternel pour les bienfaits qu’Il a répandus sur son peuple (v 4-5, 11). L’alternance des personnes dans les différents paragraphes du prologue insiste sur l’idée de transmission, et place au centre la personne de Dieu et ses bienfaits.

Toute connaissance de Dieu vient de la proclamation de la Parole de Dieu, par Dieu d’abord par l’intermédiaire de son prophète (ici Asaph, v 1-2), puis par la chaîne des croyants, de père en fils.

 Ce qui doit être transmis pour éviter l’oubli et la désobéissance, ce sont les louanges adressées à Dieu pour sa puissance et ses miracles. Ils seront développés dans la suite du psaume : passage de la Mer Rouge, marche dans le désert où Dieu les a nourris et abreuvés (v 12-31), pardon de leurs faiblesses, plaies d’Égypte contre leurs oppresseurs, entrée en Canaan (v 38-55). Les plus grands bienfaits de l’Éternel furent sa révélation au Sinaï avec le don de la Loi (v 5) qui scellait son alliance avec le peuple qu’Il s’était constitué (v 10).

A la proclamation répondent l’écoute et la transmission du savoir acquis. D’elles ensuite dépendent la mémorisation des œuvres divines et la foi en Dieu, qui entraîne l’obéissance (v7).

Toute l’éducation des fils est centrée sur la louange à l’Éternel et cherche par-là à éviter les travers des pères (17-19,  32, 36-37, 41-43, 56-58)  qui les ont disqualifiés, comme Ephraïm (v 9-11, 67), pour accueillir le sanctuaire (v 68-69) et la royauté de David (70-72). La tribu du fils de Joseph était à l’époque des Juges la plus importante et se croyait promise à une haute destinée (Juges 8.1 ; 12.1). Mais son orgueil et son infidélité à Dieu (Juges 1.29 ; 2.2) la conduisirent à se révolter contre Gédéon dont elle favorisa le meurtre des fils (Juges 9), puis contre Jephté (Juges 12.1-4). Ephraïm eut la garde de l’arche à Silo, mais ne la défendit pas contre les Philistins (1 Samuel 4-7), et fut relégué au second plan, au profit de la tribu de Juda, où Dieu établit son sanctuaire et choisit David comme roi de son peuple.

L’objectif de ce prologue est donc d’inviter le peuple à :

  • Ecouter Dieu pour mémoriser ses œuvres, pour mettre sa confiance en lui, pour obéir à ses commandements
  • Transmettre la connaissance des bienfaits de Dieu de génération en génération en le louant
  • Devenir le lieu d’adoration du Seigneur (son sanctuaire)et d’accueil de son Roi.

Ne peut-on voir ici des accents prophétiques ? Chaque croyant n’est-il pas appelé à transmettre les « hauts faits » de l’Éternel, réalisés en sa faveur par Jésus-Christ, à devenir lui-même « le temple » du Saint-Esprit, et accueillir dans sa vie la Royauté du Fils de David, Jésus-Christ.

Questions pour une application dans la vie chrétienne

-  Ma relation avec Dieu comprend-elle l’écoute de la parole de Dieu, par la lecture et l’étude personnelle des Écritures ?

-  Est-ce que je retransmets ce que j’ai reçu, et qu’est-ce que je retransmets?

-  Sur quoi se fonde ma confiance en Dieu ?

-  Comment ma vie peut-elle éduquer mes enfants à louer Dieu et à le reconnaître comme Seigneur (=Roi) bienveillant de leur vie ?

 

08:00 Publié dans Education | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire