UA-111710466-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2020

Étude n°13 Vivre la Parole Phi 2.12-16a (27 06 20)

Étude n°13 Vivre la Parole Phi 2.12-16a (27 06 20)

« Pratiquez la parole et ne l’écoutez pas seulement, en vous abusant par de faux raisonnements. » Jac 1.22

Observonsbible et flamme.jpg

Le contexte :

- A qui et à quoi Paul vient-il de faire référence ? (2.5-11)

- Dans quel but ? (v 2-4)

Le texte

  • Quelle exhortation Paul lance-t-il aux Philippiens ? v 12
  • Que signifie « avec crainte et tremblement »? Comparer avec 1 Cor 2.3 ; 2 Cor 7.15 ; Eph 6.5
  • Quel genre d’obéissance demande-t-il ? v 12
  • Que signifie « mettre son salut en action » ou travaillez à votre salut » ? Y a-t-il contradiction avec Rom 3.24,28 ?
  • Qu’est-ce que cela implique de la part de chacun ?
  • Au V 13, quelle est la contradiction avec le v 12 ?
  • V 14-15 : Quelles oppositions permettent de définir la conduite du chrétien et celle de l’impie ?
  • V 16a : Qu’est-ce qui fait du chrétien une lumière brillante dans le monde ?

 

Comprenons

La lettre aux Philippiens envoyée par Paul depuis Rome où il était prisonnier révèle toute l’affection de l’apôtre pour la première église fondée par lui en Europe. Sa prière pour eux (1.9) montre son souci profond de voir les disciples grandir dans la foi, et l’obéissance pratique à la Parole. C’est pourquoi il tourne leurs yeux vers l’exemple laissé par Jésus-Christ (2.5-11) dont ils doivent imiter la vie humble, généreuse et aimante (v 1-4). L’exemple de Jésus mort et ressuscité pour le salut du monde est le fondement de la vie chrétienne de ces disciples, que leur maître Paul soit présent ou pas. Cela implique donc de leur part une prise de position et une responsabilité personnelle. Ce n’est pas une obéissance servile (imposée par le maître) mais choisie, de plein gré, par amour en réponse à l’amour du Sauveur. Selon les sens et la place de l’expression « avec crainte et tremblement » dans l’original grec il n’y a pas de ponctuation) on peut interpréter de deux façons différentes cette exhortation de Paul à mettre son salut en action :

  • Il leur demanderait d’obéir avec crainte et tremblement (au sens propre littéral) parce qu’ils ont le souci du jugement de Paul sur leur conduite qu’il soit près ou loin,
  • Il leur rappellerait leur obéissance volontaire à des exhortations, qu’elles soient de vive voix ou par écrit, pour qu’ils s’empressent « avec respect et zèle» (sens figuré) de s’approprier le salut acquis par Jésus, et de le vivre au quotidien par une conduite qui témoigne de leur appartenance à Jésus-Christ.Logo GCV avec écologie.jpg

Travailler à son salut ou le mettre en œuvre, c’est exactement ce que nous appelons « gérer chrétiennement sa vie » (Logo de la GCV = gérer sa personne, ses dons, son temps, ses biens matériels et son environnement). Ce n’est pas agir pour gagner son salut, mais c’est agir bien, avec  reconnaissance parce qu’on a reçu de Dieu le salut éternel. Pour Paul, il n’y a pas de contradiction entre la doctrine de la justification par la foi de Romains 3.24 et 28, ou celle de la grâce de Dieu offerte à l’homme, et la nécessité pour l’homme de prendre ses responsabilités en toute liberté, de saisir ou non ce cadeau précieux de la grâce, de le laisser transformer son vouloir et son faire, et enfin de témoigner concrètement de la présence de Dieu en son cœur. Le chrétien se fera alors remarquer par le calme, la sérénité, la bienveillance dans ses relations avec les autres (v 14), la pureté de sa conduite (v 14 ; pureté = intégrité, authenticité, sans mélange ni compromis avec la corruption et la perversité du monde impie), de façon à porter avec clarté devant les autres la lumière de la Parole de Dieu, qui éclaire, guide, instruit mais surtout donne accès à la vie éternelle. Ainsi le cadeau de la grâce ne sera pas vain, il contribuera, s’il est mis en œuvre dans la vie du chrétien, à amener à Jésus Christ tous ceux qui en seront éclairés et touchés.

Questions pour une application dans la vie chrétienne

  • Comment rendre mon obéissance à la Parole de Dieu joyeuse et volontaire ?
  • Ma vie est-elle éclairée par la grâce de Dieu exprimée dans la mort et la résurrection de Jésus pour moi, ou bien redouterai-je encore le jugement de Dieu (ou des autres) sur moi ?
  • Comment puis-je montrer que je suis sauvée de la condamnation de mon péché ?
  • Quel est mon comportement face à la violence, le mépris, l’impatience, l’immoralité qui règnent dans le monde ?
  • Comment éviter de me glorifier de ne pas imiter de tels comportements, ou éviter de faire un mérite devant Dieu de mes agissements « chrétiens » ? (voir Luc 18.9-14).
  • Qu’ai-je appris ce trimestre sur l’interprétation des Ecritures ? Ai-je expérimenté la méthode des Béréens ? Avec quels résultats ?

Commentaires

merçi à vous pour ces éclairages tout au long de ce trimestre.

Écrit par : Emini Denis | 27/06/2020

merçi à vous pour ces éclairages tout au long de ce trimestre.

Écrit par : Emini Denis | 27/06/2020

Écrire un commentaire