UA-111710466-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2021

Étude n°11 Désir d’un super-repos Hébreux 4.1-11 (11 09 21)

Étude n°11 Désir d’un super-repos Hébreux 4.1-11 (11 09 21)entrée en Canaan.jpg

« Il reste donc un repos de sabbat pour le peuple de Dieu…Empressons-nous d’entrer dans ce repos-là ! » Héb 4.9, 11.

 Observons

Le contexte : Au ch 3, l’auteur demande que les croyants n’imitent pas l’incrédulité des Israélites, qui les priva d’entrer dans le repos de Dieu que représentait l’entrée en Canaan après la sortie d’Egypte.

 

Le texte

Les répétitions « entrer dans le repos » (8x), « se reposer » ou le « repos » (5x), et les oppositions entre la foi qui permet d’entrer dans le repos (v 3,9,11) et l’incrédulité qui l’empêche (v 2, 5, 6), donnent le thème du passage.

La notion du temps est sous-jacente en permanence :

le passé avec le repos de la création au 7ème jour (v 3b-4) et le repos de l’entrée en Canaan (v 2,6,8) ;

le présent : est-ce trop tard pour entrer dans le repos de Dieu ? (v 1), puis la promesse pour « aujourd’hui » qui est un temps pour le repos de la foi et la communion avec Dieu (v 10-11) ;

le futur avec l’allusion au « sabbatissime = repos de sabbat » de l’éternité avec Dieu (v 9).

La construction du texte est faite sur deux parallélismes concentriques :

1- v 1-7 :

a) v 1-2 :    la promesse de jouir du repos subsiste, malgré l’incrédulité des                             hommes du passé.

b) v 3a : Par la foi, on entre dans le repos de Dieu,

  1. c) v 3b : l’incrédulité empêche le repos,
  2. d) v 3c-4 : le repos est offert depuis la Création,

                              c’) v 5-6 : l’incrédulité empêche le repos,

                        b’) v 7a : Dieu appelle à entrer dans le repos

                  a’) v 7b : la promesse est à saisir aujourd’hui.

2- v 8-11 : a) v 8 : l’entrée en Canaan, image imparfaite du repos de Dieu

  1. b) v 9-10 : un super-repos est promis au peuple de Dieu = communion       éternelle avec lui.

                   a’) v 11 : invitation à entrer dans ce vrai repos-là dès aujourd’hui.

Les deux parallélismes mettent en valeur au centre, le repos du sabbat, et le repos de la communion éternelle avec Dieu.

Comprenons 

Le contexte

Après avoir démontré la ressemblance de Christ avec Moïse serviteur fidèle et conducteur du peuple, mais aussi sa supériorité comme Fils de Dieu, l’auteur a invité les disciples de Jésus à ne pas suivre l’exemple d’incrédulité des Israélites qui les mena à la mort dans le désert au lieu d’entrer dans le repos de Canaan. 

Le texte

Ce n’est pas parce que cette entrée dans le repos ne s’est pas réalisée pour les Israélites, qu’est périmée la promesse du repos du salut dont elle était le « type ».

En effet,

1- le sabbat depuis la Création offre la même promesse. En se reposant le 7ème jour, alors qu’il n’avait pas besoin de repos physique, en bénissant et sanctifiant ce jour, et en l’offrant à l’homme comme première journée de sa vie, Dieu l’invitait à partager avec Lui sa joie, sa paix, sa satisfaction devant Son œuvre en faveur de l’homme, et à communier ensemble dans un dialogue face-à-face et plein d’amour.

Mais l’incrédulité de l’homme n’a pas permis de jouir pleinement de ce repos.

2- L’entrée en Canaan sous la conduite de Josué n’a pas réalisé non plus, à cause de l’incrédulité du peuple, cette entrée dans le repos de Dieu qu’elle voulait symboliser.

3- Dieu, aujourd’hui, fait encore entendre son appel à entrer dans un repos spirituel, la réconciliation avec lui, par la foi en Jésus-Christ qui permet de trouver la communion avec Dieu, et d’entrer dans le repos promis de la vie éternelle (v 9-10). 

Ainsi l’auteur fait du sabbat de la Création et de l’entrée en Canaan des symboles du repos et de la communion avec Dieu que la foi en Jésus-Christ procure dès à présent au croyant ; mais ce sont aussi des images prophétiques, des « types » du repos de la vie éternelle que Dieu veut faire partager à son peuple, si à son exemple, il arrête ses propres œuvres, pour entrer dans la contemplation des œuvres de Dieu (v 10).

On peut comprendre cette invitation comme un appel à contempler et accepter l’œuvre du salut par grâce offert par Christ, au lieu de s’accrocher à ses propres œuvres pour gagner son salut !  

Questions pour une application dans la vie chrétienne

- Le sabbat est-il pour moi et les miens un avant-goût du repos éternel dans la communion avec Dieu ?  Comment puis-je en faire mes délices (Esaïe 58.10) ? Comment le vivre pour en faire un signe de la re-création de toutes choses, promise par Dieu à la venue de Christ ? 

- La foi en Jésus-Christ m’a-t-elle donné la paix et la joie ? Sinon, quel obstacle m’empêche d’en jouir ?

- La perspective du retour de Christ qui donnera à tous les croyants le vrai repos me pousse-t-elle à répondre avec empressement à l’appel de Dieu d’entrer dès aujourd’hui dans une communion apaisante avec lui ?

Commentaires

Bonjour amie et ami en CHRIST
Toujours reconnaissante pour vos bienfaisants partages, mille mercis
je viens aussi vous demander pourquoi votre site n'est pas sécurisé, je voudrais le partager
merci pour votre réponse
Avec vous dans l'amour

Notre réponse
Nous ne comprenons pas la nécessité de sécuriser le blog qui est porté par Hautetfort. Pour le partager il vous suffit d'en communiquer le lien :http://bibleetviechretienne.hautetfort.com/
Merci Anne-Marie de votre persévérance à nous lire ! Soyez bénie !

Écrit par : MENVIELLE Anne marie | 05/09/2021

merci beaucoup pour votre réponse
soyez bénis vous aussi à toujours

Écrit par : MENVIELLE Anne marie | 08/09/2021

Écrire un commentaire