Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2017

Étude n°9 : L’appel pastoral de Paul Gal 4.12-20 (26 08 17)

Étude n°9 : L’appel pastoral de Paul Gal 4.12-20 (26 08 17)

 

« Soyez comme moi, puisque moi aussi je suis comme vous. Frères, je vous en supplie ! » (Gal 4.12)

 

Observonsenvol.jpg

Contexte : Par une interrogation et une exclamation véhémentes, Paul a exprimé son indignation devant le revirement de foi des Galates, qu’il ressent comme un échec personnel.

Texte :

V 11-12 : crainte de Paul de voir les Galates retourner à leur esclavage spirituel

V 13-15 : rappel de l’accueil chaleureux des Galates à son égard, malgré sa maladie

V  16-18 : accusation contre les faux docteurs qui cherchent à discréditer Paul et à capter les Galates.

V 19-20 : inquiétude maternelle de Paul pour les Galates.

Comprenons

Ce passage plus personnel interrompt le développement théologique. Si ce dernier n’a pas convaincu les Galates, Paul cherche à les ramener à la foi dans la grâce, par l’expression de son amour et de son inquiétude pour eux.

Il leur demande de l’imiter, non par recherche d’admiration ou de flatterie de leur part, mais  parce qu’il conçoit sa vie comme une prédication, un témoignage de la justification gratuite de Dieu pour quiconque croit. Les Galates peuvent imiter sa démarche d’homme qui a su abandonner ses préjugés, ses conceptions religieuses erronées d’esclave soumis à la Loi, de Juif faisant dépendre son salut de son obéissance à la Loi. Pour sauver quelques-uns de ses contemporains, il s’est fait aussi « tout à tous », juif fidèle à la Loi avec les Juifs, mais libéré de la loi juive avec ceux qui ne la connaissent pas, en tout soumis à la loi d’amour de Christ (1 Cor 9. 19-22). Ainsi  est-il sans la loi juive avec les Galates, anciens païens ne connaissant pas la loi, mais devenus par la foi « fils, héritiers et frères » de tous les croyants  en la grâce de Jésus-Christ. Paul décrit magistralement ce renoncement à un mode de pensée et d’action  fondé sur la propre justice dans la lettre aux Philippiens (3.3-11). Paul se place en modèle à suivre (1 Co 11.1 ; Phil 3.17), car il a vraiment vécu la mort et la résurrection de son être en Christ (2 Co 4.11), ayant renoncé à tout ce qui faisait sa gloire « charnelle » pour obtenir la justice qui vient de Dieu par la foi. C’est cette démarche d’amour, humble et soumise à l’Esprit de liberté de Christ, que Paul demande à ses frères d’imiter. Il ne cherche pas à se montrer supérieur et ne demande pas une imitation servile. Il reconnaît simplement le travail de l’Esprit en lui et souhaite le retrouver aussi chez ses frères en la foi.

Au nom de cette fraternité, Paul supplie humblement ses lecteurs de l’écouter, de se rappeler les liens créés entre eux lors de leur accueil plein de compassion à l’occasion de sa maladie des yeux ( ? v 15). Au lieu de le repousser avec dégoût ou dédain, les Galates avaient écouté son Évangile avec bonheur et enthousiasme. Paul fait appel à leur fidélité profonde de cœur (v 18), en contraste avec le zèle apparent, mensonger, intéressé et destructeur des faux docteurmère enceinte.jpgs qui les séduisent et les trompent (v 16-17).

Paul aime avec tendresse les Galates, comme une mère aime l’enfant qu’elle porte et met au monde dans la douleur et la joie. De même la formation et la croissance de Christ dans le cœur de chacun sont le but et la joie de la vie de Paul (v 19-20).

 

Questions pour une application dans la vie chrétienne

  • Comment pratiquons-nous l’accueil des prédicateurs dans notre communauté locale ? A quoi nous attachons-nous : à leurs qualités et défauts apparents, à la qualité de leur vie spirituelle, aux messages de vérité qu’ils transmettent, à leurs effets oratoires, à leur sensibilité et leur amour fraternel ?
  • Quelle influence exerce le prédicateur sur notre foi et sur sa pratique ?
  • Comment ma vie révèle-t-elle le processus spirituel de mort et de résurrection que Christ m’appelle à vivre à son exemple ?
  • Suis-je habité du souci de faire croître Christ en moi, et d’aider mes frères dans la même démarche spirituelle ? Comment se manifeste ce souci dans mon Église ?

 

 

Commentaires

Juste un petit merci de temps en temps pour ton travail.

Notre réponse
Je ne sais pas qui tu es, mais tes remerciements font plaisir. Que Dieu te bénisse dans tes études de sa Parole !

Écrit par : Gérard | 26/08/2017

Écrire un commentaire