UA-111710466-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2021

Étude n°11 Le Deutéronome dans les derniers écrits de l’AT Jérémie 7.1-11 (11 12 21)

Étude n°11 Le Deutéronome dans les derniers écrits de l’AT Jérémie 7.1-11 (11 12 21)

« Écoutez ma voix pour que je sois votre Dieu et que vous soyez mon peuple ; marchez dans toutes les voies que je vous commande afin que vous soyez heureux ! » Deut 7.23

Observons

Le contexte :

  • Qu’a annoncé le prophète à Jérusalem ? 6.22-30
  • Que représente le prophète pour le peuple ? 6.27
  • Comment le peuple est-il décrit ? 6.28-30

Le texte :

  • V1-2 : Où se place le prophète ? Pourquoi à cet endroit ?
  • V 3 Quel appel lance-t-il ? Avec quelle promesse ?
  • V 4 : Quelle croyance du peuple est dénoncée ici ? voir Marc 13.1
  • V 5-7 : Quelles sont les conditions de l’Éternel pour que le peuple continue à demeurer dans le pays ?
  • V 8-10 quelle est la conduite réelle du peuple ?
  • V11 : Qu’est devenu le temple aux yeux mêmes du peuple et de Dieu ? (Marc 11.17).
  • Comment dans ce passage est évoquée la loi des dix Paroles de Dieu ?

Comprenons

Le contexteforteresse.jpg

Jérémie a reçu sa vocation de prophète à la fin de la royauté à Jérusalem. Il doit annoncer au peuple la destruction du temple et de la ville qu’ont entrainée l’infidélité à la loi et la surdité aux appels de Dieu des rois et du peuple (6.19). L’invasion des ennemis babyloniens est imminente (6.22-26) et constituera le creuset d’épuration des habitants de Jérusalem (6.28-30). Le prophète placé par Dieu comme une forteresse, un refuge solide et une référence sure, au milieu du peuple pourra reconnaître dans l’épreuve, la valeur des voies suivies par chacun. En cela Jérémie préfigure le Christ, venu parmi les hommes pour les sauver et leur servir de refuge et de forteresse, mais qui constatera aussi l’endurcissement et l’hypocrisie de ceux qui se prétendent les plus pieux et obéissants à la loi (Mat 21.12-13 ; 23.1-36) 

Le texte

Placé à la porte du temple pour mieux faire entendre les paroles de Dieu à toux ceux qui y entrent, Jérémie les appelle à réformer leur conduite (7.3) s’ils veulent éviter l’exil et la destruction. La première chose qu’il dénonce c’est la superstition dont ils entourent le temple. En paroles admiratives ils font croire à une grande piété, mais en fait ce n’est que de l’idolâtrie du lieu, et non l’adoration du Dieu qui l’habite. Ils se fient à l’apparence de vénération qu’ils affichent pour se croire ainsi à l’abri des menaces  (v 10). Ils croient à leurs mensonges sur eux-mêmes (v 4a, 8) qui cachent leur idolâtrie et leur conduite criminelle envers leurs prochains (v 5-6 ; 8-10 ; 18). Les deux tables de la loi que l’on perçoit en filigrane sont transgressées sans vergogne par des hypocrites sacrilèges puisqu’ils profanent la maison de Dieu en s’y rendant avec des cœurs fourbes. Jésus comme Jérémie fera le même constat  (Marc 11.17) !  Dieu qui voit et sait tout des cœurs humains constate la profondeur du fossé qui les sépare de Lui, mais leur tend encore une perche : ils ne seront ni exilés ni détruits s’ils se repentent et changent de conduite (v 7) ! La loi reste le thermomètre pour évaluer notre foi, comme le rappellera l’apôtre Jacques (2.14-18).trompettes de l'Apocalypse.jpg

Ces appels pressants à revenir à Dieu se sont fait entendre, en vain, à l’époque de Jérémie, comme des sonneries de trompettes (6.17) Les trompettes appelaient au combat, ou au rassemblement autour du temple à la rencontre de Dieu au Yom Kippour. De même, l’apôtre Jean entend le son de sept trompettes à la fin des temps (Ap 8 et 9) et constate comme Jérémie que ce sera aussi en vain car les hommes ne se repentiront pas (Ap 9.20-21). Mais ceux qui suivent l’Agneau partout où il va et sont scellés de l’Esprit Saint (Ap 7.3) qui leur permet de garder les commandements de Dieu et la foi de Jésus (Ap 14.1, 12), subsisteront pour accueillir leur Sauveur. 

Questions pour une application dans la vie chrétienne

  • A l’exemple des habitants de Jérusalem, quel danger nous guette dans notre observation de la loi divine ?
  • Que représente pour nous l’observation du Décalogue et du sabbat en particulier: une habitude familiale, une garantie ou un moyen de salut, le cache-misère de notre faible foi en la grâce, un signe de soumission et de reconnaissance à notre Créateur et notre Sauveur ?
  • Les appels de Dieu au changement de conduite et de cœur sonnent-ils comme des trompettes à nos oreilles ? Comment les entendre, les comprendre et appliquer ce qu’ils nous disent ? Que devons-nous changer dans notre pensée et notre conduite ?
  • Dans les incertitudes de l’avenir du monde où nous vivons, Faisons-nôtres ces paroles du cantique : «  Mon refuge, ma forteresse, mon asile protecteur, mon recours dans la détresse, C’est Jésus mon rédempteur ! »

Écrire un commentaire