UA-111710466-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2019

Etude n°2 Néhémie Né 1 .1-11 (12 10 19)

Etude n°2  Néhémie   Né 1 .1-11 (12 10 19)Néhémie en priere gravure dore.jpg

« Lorsque j’entendis ces paroles, je m’assis, je pleurai, je jeûnai, je priai devant le Dieu des cieux, et je dis : Ah, Éternel Dieu des cieux, Dieu grand et redoutable, toi qui gardes l’alliance et la bienveillance envers ceux qui t’aiment et qui gardent tes commandements»  Néh 1.4-5

Illustration de  Gustave Doré : Néhémie en prière

Observons

- Les deux premiers chapitres sont à la 1è personne et rapportent un récit des événements vécus par Néhémie :   

Que décrit le premier chapitre ? (la situation de Jérusalem et la réaction de Néhémie)

- Qui est Néhémie ?

1,1 fils de Hacalia, inconnu par ailleurs. Néhémie signifie "L’Éternel console"

1,6 "Moi et la maison de mon père avons péché" : l'identification de Néhémie au péché de Juda pourrait s'expliquer d'autant mieux s'il était comme l'affirment Eusèbe de Césarée (4è siècle) et Jérôme (traducteur de la Bible en latin dite la Vulgate, au début du 4è siècle ap JC) de la descendance de David, comme Zorobabel.

1,11 échanson du roi à la cour de Suze, résidence d'hiver des rois perses

5,14 ; 8,9 ; 10,1 ; 12,26  nommé sur sa demande gouverneur de Juda

 - Quand commence le récit ?

1,1 ; 2,1 : la 20è année d'Artaxerxès = en 445 av JC, environ 12 ans après l'arrivée d'Esdras à Jérusalem (Esd 7,7)

- Quelle est la préoccupation de Néhémie ?

1,2 le sort des Juifs de Jérusalem, réchappés de l'exil à Babylone.

- Quelle est sa réaction aux nouvelles apportées de Jérusalem ?

1,4 vive émotion, douleur, deuil, jeûne et prières plusieurs jours durant.

- Quelle prière formule-t-il ? (1,4-11)

v 5 adoration,

v 6-7 intercession et confession communautaire et personnelle,

v 8-10 plaidoyer fondé sur le rappel des paroles de Dieu et de ses promesses (9), sur l'action de Dieu envers son peuple serviteur,

v 11 requête précise et personnelle.

 

Comprenons

A Lecture historique

- Pendant les douze ans qui séparent l'arrivée d'Esdras de celle de Néhémie, les Juifs de Jérusalem, devant l'hostilité des habitants du pays renforcée par le renvoi des femmes païennes, avaient sans doute entrepris la reconstruction de la muraille de la ville pour se protéger. Cela provoqua la dénonciation des Samaritains auprès d'Artaxerxés (Esd 4,6-23) qui pour des raisons de politique extérieure, où il était en difficulté, ordonna l'interruption et la destruction des travaux, dont Esdras n'avait pas reçu le mandat.

Néhémie, resté à la cour du roi, mais attentif à ce qui se passe à Jérusalem, ne manque pas d'aller aux nouvelles auprès de ceux qui en reviennent et en qui il a entière confiance. Les échanges de la capitale perse avec ses provinces dont faisait partie la Palestine, devaient être fréquents dans une situation politique troublée.

La préoccupation de Néhémie pour Jérusalem est si profonde et si vive qu'il prend l'initiative de s'informer, qu'il réagit avec grande émotion au récit de l'état de Jérusalem, qu'il se tourne vers Dieu avec ferveur et humilité, intercédant pour son peuple dans la détresse. Comme Daniel peu avant lui (Daniel 9), il prend sur lui toute la culpabilité du peuple (v 8), mais se confie dans la miséricorde de Dieu et la fidélité à ses promesses (v 5, 8-9) et fait appel à son inspiration et à sa puissance auprès du roi (v 11).

B Lecture spirituelle

Néhémie, comme Moïse (Exode32.11-12 ; 31-32) ou Daniel, est un grand personnage de l’Ancien Testament, préfigurant le Christ dans son rôle d’intercesseur pour le peuple de Dieu, faisant preuve de la même empathie pour les hommes en détresse sous la loi du péché et désirant agir pour les sortir de leur situation. Comme Christ, il confie avec humilité son sort entièrement à son Seigneur Dieu, sûr d’être écouté et exaucé.

Questions pour une application dans la vie chrétienne

- Ai-je la confiance inébranlable en la grâce de Dieu qui ne peut rompre son alliance avec moi et avec son peuple ?

- Puis-je m'adresser à Dieu en toutes circonstances avec l'assurance d'être entendu ?

- Comment puis-je (ou mon Église peut-elle) témoigner auprès des autorités de mon (son) expérience avec Dieu, et leur demander une participation active à des projets en faveur de l’Église ?

- Jusqu’où va ma solidarité avec mon église quand je constate sa faiblesse et son imperfection ? Quelle leçon m’enseigne l’exemple de Néhémie ?

08:00 Publié dans Néhémie | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire